Nous utilisons des cookies propres et de tiers. Plus d'information Accepter
+33(0)975184201
<< Revenir

Qu'est-ce que l'économie circulaire?

18/12/2018

L’utilisation des ressources et l’efficacité de l’utilisation ont toujours été présentes, prenant diverses formes dans la plupart des sociétés. Mais depuis le milieu du XXe siècle jusqu'à présent, le capitalisme et le modèle productif linéaire qu'il préconise, fondés sur une productivité et une consommation de marché élevées, ont eu de graves répercussions. En raison de la crise planétaire plus qu’évidente, que ce modèle entraîne dans le domaine de l’environnement, l’économie circulaire s’est imposée avec force. Un nouveau modèle qui pose des défis et des changements, non seulement dans la sphère productive mais aussi dans les habitudes de consommation, ont été oubliées avec l’entrée de ce modèle néolibéral.

Actuellement, les administrations constatent déjà l'urgence d'appliquer d'autres mesures et pratiques pour intégrer une perspective environnementale permettant de réduire les impacts. En ce sens, on peut commencer à voir, légèrement, des politiques publiques basées sur une économie circulaire appliquée à l'urbanisme, à la gestion des déchets ou à la gestion des ressources énergétiques. Mais ce changement de modèle est lent et nous devons aller loin car il existe un bouleversement à tous les niveaux, capable de concevoir une solution à moyen et long terme au grave déséquilibre environnemental que nous avons généré.

 

Principes de l'économie circulaire

Le concept d'économie circulaire (CE) a été soulevé par les économistes britanniques de l'environnement David W. Pearce et R. Kerry Turner en 1989 avec le travail "Economics of Natural Resources and the Environment". C'est un modèle économique axé sur l'utilisation des ressources dans un ou plusieurs processus circulaires. En d'autres termes, ce modèle s'oppose au modèle linéaire dominant de «produire-consommer-jeter» pour générer un cycle qui se répercute, où la réduction, la réutilisation et le recyclage sont les éléments clés. Par conséquent, ce modèle vise à générer le moins de gaspillage possible de rejet et la plus petite empreinte écologique, tout en maximisant l'utilisation des ressources. En fait, l’un des postulats consiste à concevoir les déchets comme leur propre ressource.

 

 

 

Nous pourrions résumer les principes de base de l'économie circulaire en sept points:

  1. Réutilisation: le logique est la réutilisation maximale et donc la réutilisation de produits ou de parties de ceux-ci, que le donneur utilise davantage le même produit ou en élaborant d'autres produits.
  2. Révision: réparer et appliquer un entretien pour allonger le cycle de vie des produits ou trouver une seconde vie ou une deuxième utilisation dans les produits endommagés.
  3. Recyclage: utiliser des matières premières recyclées ainsi que terminer le cycle de vie des produits en cours de recyclage.
  4. Écoconception: penser au produit de manière à générer le moins de déchets possible avec le moins d’impact environnemental possible et à pouvoir le réutiliser, le réparer ou le recycler facilement, entre autres.
  5. Économie de fonctionnalité: promotion d’une économie fondée sur l’utilisation du produit, traitée comme un service, au-delà de sa propre matérialité. Cela permet une plus grande durabilité, un allongement du cycle de vie, une utilisation accrue des ressources énergétiques et une plus grande possibilité de réparation des produits.
  6. Énergies renouvelables: promouvoir l'utilisation des énergies renouvelables dans le processus de fabrication, de réutilisation et de recyclage.
  7. Écologie industrielle et territoriale: modèle d'organisation industrielle basé sur le paramètre de proximité territoriale, avec une gestion optimisée des stocks, des flux de matières, des ressources énergétiques et des services utilisés.

 

Divergences dans le domaine écologiste

L'économie circulaire pourrait être placée dans le cadre de l'économie de l'environnement. En termes très simples et généraux, elle se caractérise par une économie qui étudie la correction des externalités environnementales négatives, proposant des solutions généralement technologiques et de réorganisation. Elle cherche à optimiser les ressources naturelles en générant un minimum de pollution pour atteindre la productivité souhaitée. En fait, avec l'application de l'économie circulaire, la productivité serait réadaptée et l'on estime que de nombreux nouveaux emplois pourraient être créés, selon des rapports préparés par la Communauté Européenne pour le développement de l'Économie Circulaire.

Dans le domaine écologiste il est souligné que cette perspective écologiste ne remet pas en cause la logique mercantiliste de la croissance productive mais se réadapte plutôt aux limitations naturelles. D’après ce positionnement, on soutient  l'économie écologique qui envisage un champ transdisciplinaire qui s’interroge sur la relation entre les écosystèmes naturels et le système économique. Par conséquent, l'économie écologique est également axée sur la démonstration de la non-viabilité du système actuel du marché et la croissance économique dans un cadre néo-libéral qui entre en collision sans cesse avec les limites du système naturel et le développement social et environnemental, compris en termes de justice sociale. En outre, cette perspective présente également des alternatives intégrant d'autres concepts exclus du système de marché tel que le travail reproductif et des traitements (tirés de l'économie féministe), les moteurs de base pour la reproduction du système social.

En ce sens, depuis la proposition environnementale on devrait mettre en œuvre l’économie circulaire avec d'autres paramètres et mesures visant à générer une transformation économique et sociale en profondeur qui nous permette de marcher vers une « durabilité forte ».

Essentiels !

Devis de verre en plastique personnalisés pour événements
On peut vous aider à calculer la quantité de gobelets et modèles qui s'adaptent le mieux à votre événement

Votre demande a été envoyée correctement.

Nous vous contacterons en bref.