Nous utilisons des cookies propres et de tiers. Plus d'information Accepter
<< Revenir

Le recyclage des plastiques, une mesure suffisante ?

28/05/2018

Le recyclage c’est une pratique qui commence à être consolidée dans le territoire. Néanmoins, les données sont loin des objectifs établis par la CE et qui sont recueillies dans l’économie circulaire, laquelle signale un recyclage du 65% des résidus Municipaux pour l’année 2030 et d’un 75% dans le cas spécifique des emballages. Mais cette question va au-delà de toutes ces bonnes intentions : le recyclage est-il suffisant ?

Les chiffres mondiales sont encore plus alarmantes : le 72% des emballages utilisés ne se récupèrent jamais et vont directement dans l’environnement, tandis que le 14% sont incinérés, et le reste, presque le 15% sont recyclés, selon les données de la Fondation Ellen MacArthur.

Concrètement, la grande partie de ces emballages ne sont pas recyclables. Selon plusieurs études, le bas taux de recyclage des résidus plastique, est du à l’existence de trois barrières : la difficulté de l’identification et séparation des polymères, la quantité des plastiques recyclés et le rendement économique qui comporte l’activité. En plus, l’industrie du recyclage génère un impact environnemental dont nous devons en tenir compte, soit avec l’émission des gaz hautement polluants, comme avec la création de résidus dangereux.

Pour plusieurs entités écologistes, la meilleure option c’est la réutilisation des emballages et la réduction de la consommation de plastique. C’est-à-dire, refuser les produits à un seul usage et promouvoir la réutilisation des emballages durables.

Réduire et réutiliser

En 2011 la demande de matières plastiques des 27 pays de l’union européenne augmenta a 47 millions de tonnes, qui sont destinées principalement à la manufacture  d’emballages (40%), suivi d’autres marchés, tels que les matériaux de construction, composants automobiles et équipements électriques et électroniques entre d’autres. Selon les dernières données en six ans, le taux de valorisation a progressé de 23 % en passant de 790 tonnes à 975 tonnes. « Au final, la valorisation des emballages plastiques a représenté 1.547 tonnes sur un total de 2.187 tonnes produites en 2016 » précise Plastics Europe.

À priori, cette donnée devrait augmenter, sachant qu’il existe le compromis de promouvoir l’utilisation de la matière recyclée dans plusieurs institutions et organismes. Cependant, il ne faut pas oublier que la pollution due aux plastiques à un seul usage ne se solutionne pas seulement avec le recyclage. Une pollution qui va au-delà de celle qui provient de la gestion de ces résidus, puisque il y a des milliers de tonnes de plastique autour de la planète. Selon les données de l’organisation Seas at Risk, le 10% des résidus plastiques finissent par polluer les mers et les océans. Seulement en Europe, on calcule que 100.000 tonnes de plastique arrivent en mer depuis les côtes.

D’après Plastic Pollution Coalition,  le recyclage du plastique n’est pas une solution durable, car la matière recyclé a un coût elevé et ne reduit pas le besoin de fabriquer plus de plastique vierge. La pollution due au plastique c’est le resultat d’une culture à un seul usage. Pourtant, la réduction de l’utilisation du plastique et la réutilisation sont deux des actions qui générent le plus de changements dans la pollution due a ce genre de résidus. En fait, il existent déjà plusieurs iniciatives telles que la campagne  “Residu zero”, ainsi que des stratégies de design dans les innovations des entreprises.

Essentiels !

Devis de verre en plastique personnalisés pour événements
On peut vous aider à calculer la quantité de gobelets et modèles qui s'adaptent le mieux à votre événement
  • Il s'est produit une erreur en envoyant le formulaire

    S'il vous plait, essayez à nouveau dans quelques minutes

Votre demande a été envoyée correctement.

Nous vous contacterons en bref.